Livraison gratuite en Europe à partir de 69 €

Comment recycler ses collants chez soi avec Billi London : tuto suspension porte-plante en macramé

Comment recycler ses collants ? C’est une question que vous nous posez souvent. Vous pouvez les apporter à un point de collecte de recyclage textile, mais avez-vous déjà pensé à les upcycler chez vous ? Une méthode efficace pour réduire ses déchets tout en apprenant de nouvelles activités de loisirs créatifs !

En l'honneur de la Journée mondiale du recyclage* le 18 mars 2022, et inspirées par notre récent workshop upcycling dans notre boutique à Londres, découvrez comment créer une suspension porte-plante en macramé à partir d’une vieille paire de collants…

Matériel et équipement

  • Une vieille paire de collants (sur nos photos, il s’agit d’une paire de notre collant Coco)
  • Une paire de ciseaux 
  • Des perles colorées (en option)
  • Une petite plante en pot

Étape 1 : Créez huit longues bandes de collants

Chacune des deux jambes de votre collant va vous fournir quatre longues bandes de tissu. Pour cela, vos ciseaux devront parcourir trois fois la longueur de chaque jambe : une fois au milieu de la jambe et une fois encore au milieu de chacune de ces deux “demi-jambes” créées par le premier coup de ciseaux…

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, optez pour l’une des méthodes testées et approuvées par les participants de notre workshop ! Vous pouvez en effet soit appuyer votre jambe contre la table pour étirer la matière et découper selon une ligne droite et continue… :

… soit demander à quelqu’un de tenir l’autre extrémité du collant pendant que vous y passez les ciseaux :

Vous pouvez ensuite découper la ceinture, tout en haut :

… ce qui vous donne bien huit longues bandes de tissu.

Vous pouvez aussi en profiter pour découper la zone de renforcement des pieds :

Ne jetez pas ces morceaux, ils pourront vous être utiles pour d’autres activités ou projets d’upcycling, par exemple pour créer de nouveaux élastiques à cheveux !

Étape 2 : Rassemblez-les en un nœud

Maintenez ces huit bandes ensemble en faisant un nœud à l’une des extrémités :

Cette étape nous plaît particulièrement, car cela ressemble pour l’instant à une étoile de collants, ou même à une pieuvre-collants !

Étape 3 : Réalisez votre première rangée de nœuds

Étalez votre travail sur la table sous forme d’étoile (voir photo ci-dessous), en mettant le nœud au centre et les longues bandes sur le dessus, et en étendant ces huit longues bandes dans toutes les directions.

Vous allez maintenant mettre ces bandes deux par deux. Faites ensuite sur chaque paire créée un nœud à quelques centimètres du nœud central. (Plus le pot de votre plante est large, plus la distance entre le nœud central et ce nœud nouvellement créé sera grande.)

Répétez ce processus sur chaque paire de bandes de tissu, en conservant la même distance entre le nœud central et le nœud que vous créez. 

Félicitations, vous avez créé votre première rangée de nœuds !

Vous pouvez dès à présent et à tout moment choisir d’utiliser des perles colorées pour décorer votre suspension. Elles seront maintenues par la prochaine rangée de nœuds que vous êtes sur le point de créer. Mais c’est aussi très joli sans les perles, aucun problème donc si vous n’en avez pas sous la main.

(La table de notre workshop. Notez que le verre de vin est lui aussi en option…)

Étape 4 : Réalisez la deuxième et la troisième rangée de nœuds

Pour la deuxième rangée de nœuds, conservez la même installation que jusqu’à présent. Cette fois, cependant, chaque bande de tissu va être nouée non pas à la bande la plus proche, qui est celle à laquelle elle a déjà été nouée, mais à une voisine d’une autre paire. Cela crée un effet filet, comme vous le voyez ci-dessous :

Vous avez maintenant réalisé la deuxième rangée de nœuds ! Vous pouvez essayer de mettre votre plante en pot au centre du filet pour voir s’il sera assez stable pour la maintenir en place, et pour vérifier que les différents rangs de nœuds ne sont ni trop rapprochés, ni trop éloignés…

La bonne nouvelle, c’est que si vous décidez que les nœuds doivent être plus rapprochés, la souplesse du collant vous permet de simplement dénouer ce que vous avez fait jusqu’à présent, pour pouvoir tout recommencer ! Pour une très petite plante en pot, par exemple, il est possible que vous préfériez des rangées plus rapprochées.

Toutefois, avant de mettre en place votre plante pour de bon, assurez-vous d’abord de créer une troisième rangée de nœuds au moins (et plus si nécessaire), en utilisant la même méthode : chaque bande de tissu est nouée à sa voisine :

Vous obtenez alors quelque chose qui ressemble à ça :

Étape 5 : Terminez avec le nœud final

À l’autre extrémité, les bandes de collants ne sont pas encore nouées. Faites un gros nœud à ce niveau, en prenant cette fois les huit bandes à la fois. C’est le nœud final, qui doit donc être bien plus éloigné que les rangées de nœuds, car c’est celui qui vous servira à suspendre votre porte-plante à un crochet ou à un meuble :

 

Et voilà ! Ajoutez maintenant votre plante en pot, et choisissez son nouvel environnement ! Où allez-vous l’accrocher ?


Vous avez réalisé un porte-plante avec de vieux collants ? Peut-être en utilisant d’autres couleurs également ? Partagez vos créations avec nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter ici pour recevoir tous nos tutos et articles de blog directement dans votre boîte mail. 

 

* Pour en savoir plus sur la Journée mondiale du recyclage, cliquez ici.

Français
Français