Livraison gratuite en Europe à partir de 69 €

Comment trouver le fabricant de ses rêves ?

JOURNAL D'UNE STARTUP DE MODE ECORESPONSABLE

 

Tel était notre état d'esprit pendant l'été 2019, lorsque nous avons commencé à faire des recherches sur des fabricants de collants. Même si nous n'avions aucune expérience dans la production de collants et que nous ne savions pas par où commencer, une chose était claire : nous ne cherchions pas seulement un fournisseur, mais plutôt un partenaire capable de donner vie à notre produit rêvé. Il fallait donc trouver un partenaire avec lequel nous pourrions travailler main dans la main pour créer les meilleurs collants qui soient pour les femmes et pour la planète. 

Alors, comment s'y est-on prise ?

CONSEIL n°1 - Rédiger la liste de ses critères non négociables

Tout d'abord, nous avons commencé par rédiger la liste de ce que nous appelons nos critères "non négociables", principalement centrés sur l'objectif de laisser une empreinte bénéfique pour la société humaine et l'environnement. 

★ Mettre les pratiques durables au cœur de l'entreprise, au lieu de se contenter d'en faire une valeur ajoutée.

★ Être basé en Europe. 

★ Œuvrer à l'établissement de stratégies de gestion des déchets (via la réutilisation/le recyclage des matériaux ; l'utilisation d'énergies renouvelables ; un système d'eau propre ; un programme neutre en carbone ; etc.).

★ Minimiser ou éviter (le must !) l'utilisation de produits chimiques (les colorants doivent être conformes à la norme OEKO-TEX® Standard 100 [1]; utiliser des matériaux à faible toxicité, etc.).

★ Avoir mis en place de bonnes pratiques en matière de consommation d'énergie.

★ Développer un programme de responsabilité sociale pour ses employés, pour la communauté locale afin de créer une équité sociale.

★ Être prêt à se conformer aux règles de la certification B Corp [2].

B Corporation for a Sustainable Fashion Startup

 

CONSEIL n°2 - Utilisez le guide d'achat OEKO-TEX® et Make it British

Ensuite, nous nous sommes basées sur certaines certifications référentes de l'industrie telles que l'OEKO-TEX® Standard 100 et la B Corp, afin de pouvoir comparer les fournisseurs entre eux. Entre autres, nous avons utilisé le guide d’achat de la certification OEKO-TEX® [3], (très pratique !) et il s'avère que de nombreux fabricants de collants ont obtenu cette certification !  

Il est bon de noter ici que bien qu'il nous ait été recommandé d'utiliser Alibaba (la bible pour trouver des fabricants), ce site web est inutile lorsqu'il s'agit d’obtenir des informations sur des fournisseurs Européens. À ce stade, notre principale et unique ressource était donc Ecosia[4] 

Nous espérions pouvoir produire nos collants au Royaume-Uni ou en France, afin de réduire nos émissions de CO2 et de conserver une proximité avec notre fournisseur. Grâce au soutien de Make it British [5] nous avons rapidement réalisé que les usines de collants n'existent pas au Royaume-Uni et que l'Italie est aujourd’hui considérée comme le berceau des collants. L’ingénierie là-bas est de classe mondiale, et la main-d'œuvre est la plus compétente. 

Après avoir contacté une cinquantaine d’usines en Italie, nous n'avons reçu qu'une poignée de réponses. C'est alors que la liste de critères non négociables rentre en jeux : elle nous a permis d'éliminer facilement ceux qui ne correspondaient pas à notre vision. 

Oeko Tex for a Sustainable Fashion Startup

CONSEIL n°3 - Parler au plus grand nombre possible d'entrepreneurs

Nous avons parlé à de nombreuses autres startups pour recueillir leurs conseils sur un certain nombre de sujets, notamment sur la meilleure façon de traiter avec les fabricants italiens et comprendre ce qu’il faut faire et ne pas faire (les « do’s & don’t »). Voici les principaux points que nous avons suivis à la lettre :

  • Préparez-vous à des quantités minimales de commande (MOQ) ridiculement élevées pour une start-up. 
  • Allez aux divers salons professionnels liés à votre secteur d’activité et commencez à nouer des contacts.
  • Presque toute l'Italie ferme en août, alors gardez cela à l'esprit, vous n'arriverez à rien ce mois-ci !
  • Prévoyez au moins huit à douze semaines pour développer des prototypes. 
  • Ne soyez pas trop amical avec vos fabricants, mettez des limites.

Après trois mois de recherches intensives et de nombreux appels, nous avons sélectionné trois fournisseurs et sommes allées les voir au cours d'une visite très chargée de trois jours en Italie. 

the Cradle of Pantyhose Drawing

CONSEIL n°4 - Faites appel à un expert dans votre domaine

Voici les éléments qui ont rendu notre première visite en Italie extrêmement productive: 

  • Avoir un Bernard [6] ! Quelqu'un qui possède une solide compréhension du secteur d’activité et qui est un expert dans le domaine. C'était un énorme avantage, d'une part pour nous aider à comprendre cette industrie extrêmement complexe et d'autre part pour accroître notre crédibilité auprès des fournisseurs rencontrés.
  • Avoir en main une fiche technique simplifiée [7] regroupant les détails des produits que vous souhaitez fabriquer. 
  • Avoir de nombreux échantillons de produits de compétiteurs (des sacs et des sacs de collants dans notre cas !), pour leur montrer ce que vous aimez et n'aimez pas. 

      Sachant qu’aucune de nous deux n'avait de formation en lien à l’univers très spécifique du collant, ce premier voyage en Italie nous a appris beaucoup plus que ce que nous avions prévu. Bien sûr, les visites d’usines ont été impressionnantes, mais nous nous sommes aussi rendu compte que tout le monde n’est pas aussi enthousiaste par la vision de Billi London que nous, et c'est normal. Mais cela veut sûrement dire que ces personnes ne sont peut-être pas, tout simplement, le bon partenaire. Et puis, qui aurait cru qu'on puisse parler de collants non-stop pendant trois jours ! 

      Billi London and Bertrand Saltier

      CONSEIL n°5 - Soyez prêt à faire des compromis

      À ce stade, nous avions travaillé sur la vision de Billi London pendant environ huit mois : nous savions donc précisément ce que nous voulions. 

      Nous étions également assez naïves par rapport à ce qui serait réellement réalisable, et ça aussi c’est normal. En tant que nouveaux entrepreneurs enthousiastes, nous voulions juste tout avoir dès le début, et il était difficile d’entendre les fournisseurs (ni personne d’ailleurs) nous dire non. 

      Par définition, être entrepreneur signifie livrer un nouveau produit ou service dans des conditions d'incertitude extrême. Et pour ce faire, il est recommandé de lancer son produit, de le tester rapidement et de comprendre ce qu’il en découle. Réussir à remplir tous nos critères dès le départ était un peu idéaliste. Il est donc important d’être également pragmatique. Soyez donc prêts à faire des compromis en vue de les réexaminer plus tard. Soyez réaliste et acceptez que ce ne sera pas parfait tout de suite, sinon vous ne pourrez jamais vous lancer. 

      Alors faites-nous confiance, et surmontez le problème. Il ne s'agit pas de se lancer avec une collection de 10 produits différents, dans toutes les couleurs et toutes les tailles !

      Pour finir : nous avons passé quatre mois à rechercher, contacter et sélectionner des fabricants. Nous avons passé trois jours à visiter notre top trois en Italie. Et maintenant ? 

      Les dés sont lancés, il est temps de construire la fiche technique finale pour chaque modèle des collants Billi London et de réaliser les premiers prototypes...

      Making Compromises Billi London

      BONUS - Écouter son intuition

      Oui, vous devrez faire des compromis ! Mais si vous n'êtes pas sûr qu'un fabricant soit prêt à entreprendre cette aventure et à innover avec vous, et qu'il ne vous laisse pas le challenger, alors écoutez votre intuition et repartez à la recherche d’un autre partenaire. Ne faites pas d'économies de temps car sur le long terme, tout cela en vaudra la peine !

      « Le partenariat est crucial. Il est critique pour une start-up de le prendre en compte. », Kerry Bannigan, fondatrice de la Conscious Fashion Campaign, soutenue par le Bureau des Nations Unies pour les partenariats.

      Découvrir la collection Billi

      ----------

      [1] L'OEKO-TEX® Standard 100 certifie que les produits respectent les valeurs limites strictes en substances nocives ou qu'elles ne sont pas présents en concentrations critiques. Le produit ne peut donc contenir aucune substance nocive ou en quantité limitée ne présentant aucun danger. Cette certification établit des normes pour une utilisation responsable des produits chimiques et des substances toxiques. 

      [2] Les entreprises certifiées B Corps agissent dans l’intérêt public général. La lettre « B » renvoie notamment à « bénéfique ». L’objectif de cette certification est de valider qu’une entreprise génère des profits mais aussi des bienfaits pour la société et l’environnement et que cette relation soit à l’équilibre. L’entreprise est donc légalement tenue de prendre en considération l'impact de ses décisions sur ses travailleurs, ses clients, ses fournisseurs, la communauté et l'environnement. Les entreprises sont utilisées comme une force pour le bien. 

      [3] Le guide d'achat OEKO-TEX® aide les entreprises qui souhaitent exercer leurs activités de manière durable à sélectionner des partenaires de coopération fiables et à s'approvisionner en matières premières appropriées. Le répertoire en ligne offre également aux consommateurs finaux la possibilité de trouver des produits labellisés OEKO-TEX®.

      [4] Ecosia est un moteur de recherche qui utilise les revenus publicitaires de vos recherches pour planter des arbres là où ils sont le plus nécessaires. Il est synonyme d'un meilleur internet. 

      [5] La mission de Make it British est de faciliter l'achat de produits fabriqués en Grande-Bretagne, afin que les compétences en matière de fabrication puissent être conservées au Royaume-Uni. 

      [6] Bernard Saltiel, fut PDG de la société Le Bourget pendant 15 ans. Il a rejoint en 1978 cette entreprise familiale fondée par son grand-père en octobre 1924 à Paris. En 12 ans, il a transformé l'entreprise nationale, qui est passée d'une marque de 11 millions d'euros à une entité internationale de 91 millions d'euros cotée en bourse. Bernard Saltiel a quitté le Bourget en 1993, deux ans avant que la marque ne soit vendue au groupe Edi. Le Bourget est à ce jour l'une des marques de bonneterie françaises les plus connues et les mieux établies. Saltiel agit aujourd'hui en tant que consultant international dans l'industrie textile pour les détaillants et les revendeurs. Il est devenu le conseiller de Billi London en septembre 2019.

      [7] Une fiche technique (« un teck-pack ») rassemble toutes les informations dont une usine a besoin pour créer un design et produire un collant. Il contient :

      • Une esquisse technique du produit fini, avec vue de face et de dos, incluant des gros plans sur des détails spécifiques.
      • Les informations techniques de chaque partie du produit.
      • La liste des tissus et matériaux avec fournisseurs référents.
      • Les artworks des motifs, des étiquettes etc.
      • • Les instructions d'emballage
      Français
      Français